Intranet Catprocess
  1. The news
  2. The energy
  3. Technologies
  4. The actors
  5. Personalities
  6. Contacts
  1. Centrales à énergie renouvelable

    Les centrales d'énergie renouvelable transforment une énergie primaire "renouvelable sans limitation dans le temps" : énergie potentielle de l'eau et des marées, énergie des vagues, énergie éolienne, énergie solaire, biomasse; pour produire de la chaleur ou de l'électricité.

    Ces centrales, à l'exception de celles utilisant la biomasse, produisent de l'énergie sans aucun coût de combustible primaire. Le prix du kwh produit intégre donc uniquement l'amortissement des coûts de construction de la centrale et de fabrication des différents équipements.

    Le coefficient de performance est donc infini et permet d'obtenir un coût du kwh relativement bon marché pour ces centrales de transformation d'énergie.

    Electricité d'origine renouvelable en France

    François Lempérière, ingénieur de l'Ecole Polytechnique et des Ponts et Chaussées, spécialisé dans la construction de grands barrages hydrauliques, donne un avis éclairé dans l'article ci-joint sur le pourcentage d'électricité d'origine renouvelable à atteindre en France  à l'horizon 2050 ainsi que ses réflexions sur quelques projets à réaliser dans la prochaine décennie pour obtenir une capacité de stockage d'énergie suffisante et compatible avec les fluctuations de production de l'éolien et du solaire.

    Quelle électricité d'origine renouvelable en France ? : François Lempérière - HydroCoop Juin 2010

     

    Commentaires:

    Les chiffres clés donnés par F. Lempérière pour la France sont les suivants:

    • production actuelle de 500 TWh/an
    • production probable à l'horizon 2060 de 800 TWh/an (doublement du PIB avec 20% d'amélioration de la consommation énergétique).
      • Nucléaire : 400 TWh/an (limité à 50% de la production totale pour des raisons liées à l'incertitude de la ressource et au coût de l'uranium 235),
      • Hydraulique actuel + fossiles : 100 TWh/an,
      • Nouvelles usines marémotrices: 100 TWH/an,
      • Eolien: 200 TWh/an,
    • Stations de Transfert d'Energie par Pompage (S.T.E.P): le parc électrique futur essentiellement basé sur le nucléaire et sur des énergies intermittentes nécessitera en 2050 au moins 20 GW de STEP. Les stations de pompage (S.T.E.P opérant entre deux lacs) sont limitées actuellement en France à une puissance de 5 GW (pour 90 GW de puissance électrique de pointe) et situées dans le sud.